Les 8 points communs des entrepreneures (engagées) qui réussissent

J’ai compté les libellés dans ma boîte mail. J’ai suivi plus de 46 entrepreneures depuis au moins 5 ans que je me passionne pour l’entrepreneuriat et le développement personnel. C’est à peu près le nombre de newsletters auxquelles j’ai été abonnée au total.

J’ai été cliente de certaines d’entre elles, bien sûr ça n’a pas été le cas à chaque fois^^. En revanche, à chaque fois j’ai observé leur message. Leur stratégie de communication. Certaines viennent de commencer, d’autres sont millionnaires. Certaines sont françaises, belges, québécoises, d’autres sont australiennes, britanniques, américaines.

Aujourd’hui, j’ai eu envie de m’inspirer de tout ce qu’elles m’ont appris pour te partager ce que j’ai observé. Voici 8 points communs chez les entrepreneures qui réussissent. Spoiler : ça marche aussi pour les entrepreneures engagées^^.

Elles communiquent régulièrement

La régularité est super importante pour bâtir une relation de confiance avec ta communauté. 

En fait, ça contribue même aux trois parties du « Know, Like, Trust » : c’est le principe selon lequel une personne de ta communauté a d’abord besoin de te connaître, de t’apprécier, et de te faire confiance avant d’envisager travailler avec toi (et de faire l’investissement financier qui va avec).

Si tu te pointes seulement quand tu as besoin de nouveaux clients, ou seulement quand tu as une idée pour écrire sur ton blog ou faire un post sur ton compte Insta, ta communication ne sera pas à son plein potentiel. 

La communication, c’est comme le jardinage : tu auras de belles fleurs, de beaux fruits et de beaux légumes si tu t’en occupes régulièrement, et pas seulement quand tu en as envie ou quand il fait beau.

(Imagine un jardinier qui ne s’occupe de son jardin que quand il voit qu’il commence à avoir faim… il risque d’avoir faim longtemps avant la première salade de tomates^^). 😅

Donc crée-toi de nouvelles habitudes pour être présente sur ton blog, tes réseaux sociaux et ta newsletter régulièrement. Et suffisamment fréquemment aussi. Si tu publies tous les 3 mois… ça ne permet pas aux gens d’avoir l’impression de te connaître. 

Si pour le « Know » c’est déjà bof, pour le « Like & Trust », ça ne sera même pas trop la peine d’espérer.

Si tu arrives à publier du contenu chaque semaine, c’est une bonne base, par exemple. 

Ne te mets pas trop la pression sur la qualité de tes contenus. On se juge trop sévèrement bien souvent, et ce qu’on entend par « qualité » a tendance à être bien trop restrictif. Souviens-toi : la quantité est au moins aussi importante que la qualité.

Elles proposent régulièrement des offres à leur communauté

Une des erreurs fréquentes que font souvent les entrepreneures, c’est qu’elles s’imaginent que si elles ont un site avec une page contact, ça suffit pour que les gens sachent comment travailler avec elles. Certaines vont plus loin et ont une page de vente qui présente leur programme.

Si tu t’attends à ce que les gens aillent sur ton site, lisent tes contenus et te contactent par eux-mêmes, sache que ça ne suffit pas si tu veux que ton activité soit rentable. 🙀

Il y a des gens qui sont suffisamment motivés pour faire la recherche par eux-mêmes, ce qui les amènera peut-être à tomber sur ton site et à se décider à te contacter pour travailler avec toi. Mais la majorité des gens ne fonctionne pas comme ça.

Voilà comment fonctionne l’être humain de base :

Il est conscient qu’il a un problème (et là il est déjà un minimum avancé dans sa réflexion, il y a déjà du progrès de fait^^).

Mais pour autant, il a une capacité (surhumaine ?) à supporter les difficultés, les contraintes, et donc il continue de vivre comme avant, en sachant qu’il a un caillou dans sa chaussure. 

Il lui arrive souvent de soupirer, de souffler, en se demandant « mais pourquoi ma vie est aussi difficile ? ». Quand il en a l’occasion, il peut aimer se plaindre auprès de son entourage, parce que tu vois, la vie est injuste.

Quand il tombe sur une offre comme celle que tu proposes, il lit le contenu plus ou moins attentivement, et bien souvent sa conclusion c’est :

« Ah ça pourrait être sympa, ça… mais pas pour l’instant, parce que là, je peux pas, à cause de X, Y et Z. ». 🤔

Ensuite, il ferme la page et se remet à ce qu’il faisait avant, et retourne à son quotidien plein de cailloux.

C’est un fonctionnement très humain. Il faut vraiment se secouer, être animé par un « Pourquoi » très fort pour avoir une autre attitude et se décider à passer à l’action.

Notre cerveau, de toute façon, est programmé pour qu’on préfère notre quotidien difficile, parce qu’au moins on connait ce qu’on vit, à un futur qui pourrait être mieux mais qui nous demande de sauter (un peu) dans l’inconnu.

 

La solution à ça : propose régulièrement des offres à ta communauté.

Qu’est-ce que j’entends par « offre » ? Ça peut être très vaste. 

Il y a ton ou tes programmes d’accompagnement bien sûr, mais aussi ton cadeau gratuit, une séance découverte, une offre spéciale, un challenge… 

C’est le fait de proposer un contenu qui va demander à ta communauté de faire un pas et de s’engager un peu plus auprès de toi.

Ta communauté est composée en majorité de personnes comme ce que je viens de décrire, à un degré plus ou moins proche.

Mais si tu proposes régulièrement une offre, et que parfois ton offre est limitée dans le temps, ça permet à une portion de ta communauté d’avoir en tête qu’une solution est possible pour régler son problème. Ça les aide à passer à l’action.

Si tu fais régulièrement des offres, tu publies du contenu sur tes réseaux sociaux et auprès de ta mailing list pour l’en informer. Du coup tu facilites le travail aux personnes qui seraient prêtes à se faire accompagner mais qui restent dans l’indécision, qui ont besoin d’un petit coup de pouce. 😼

Garde en tête que les gens sont des feignasses, et qu’en plus de ça ils ont des résistances au changement.

Tu leur facilites donc le travail parce que tu viens leur présenter une solution, où ils ont juste à cliquer sur « demande une séance gratuite » pour s’inscrire. 

Alors qu’autrement, tu attendrais d’eux qu’ils se promènent sur ton site, trouvent ta page d’inscription, et fassent tout ce processus tous seuls.

Pour toi, en tant qu’entrepreneure, montrer très clairement comment et pourquoi travailler avec toi, de façon régulière, ça te permet de décrocher plus souvent des clients.

En plus de ceux qui te contacteraient par eux-mêmes, tu aurais aussi ceux qui ont répondu à ton appel quand tu as proposé tes offres.

Entrepreneuriat, leadership et marketing ne sont pas des gros mots pour elles

Un mot est un mot. Mais la définition que tu y mets derrière peut être complètement personnelle. Bien sûr, il y a déjà la définition du dictionnaire. Mais ça ne suffit pas. En général, on associe une émotion, un ressenti, un état d’esprit à un mot.

« Entrepreneure », « leadership », « marketing » : ça t’évoque quoi ? Ça t’intimide ? ça te stimule ? Tu ressens de la curiosité ? du rejet ? 😬

Si tu es entrepreneure mais que le mot « entrepreneure » ne t’évoque pas quelque chose de positif, ça va te mettre des bâtons dans les roues pour réussir.

Pareil pour le leadership et le marketing (mais ce ne sont que des exemples) : toute entrepreneure en a besoin à un degré plus ou moins élevé pour avoir l’impact qu’elle désire et atteindre ses objectifs.

Est-ce que tu as été confrontée à des expériences passées négatives concernant ces concepts ?

Tu sais, tu peux mettre la définition que tu veux derrière « entrepreneure », « leadership », « marketing »… 

Ce n’est pas parce que certaines personnes incarnent d’anciens codes où on écrase les autres, où on s’occupe plus de sa réussite personnelle que de l’humain, que c’est forcément LA définition à adopter pour tout le monde.

Il y a du positif à être une entrepreneure dans son leadership, qui est à l’aise avec l’idée de faire du marketing. Ça ne tient qu’à toi de trouver un pont entre ça et le fait de servir ta communauté, d’être une entrepreneure engagée, de mettre du sens dans ton quotidien.

Laisse les anciens codes derrière toi, et construis les tiens.

Elles se font accompagner

Il parait que réussir en tant qu’entrepreneure, ça demande 20% de stratégie, et 80% de mindset.

Il se peut que tu n’aies aucune idée des bonnes stratégies pour toi, ou bien que tu penses savoir, mais que tu ne sois pas complètement sûre non plus.

En plus de ça, ce que je te garantis, c’est que ton mindset a besoin d’être chouchouté. Tu peux le faire toute seule. Mais au début, c’est difficile. 

C’est dur d’avoir la clarté sur ce qui te freine le plus, sur tes croyances limitantes, sur les excuses que tu te racontes (parce que toi tu es persuadée que c’est ta réalité par exemple). 

Te faire accompagner, que ça soit pour ton développement personnel, ta stratégie d’entrepreneure ou un mix des deux, ça te permet de prendre de la hauteur sur ton fonctionnement au quotidien.

Ça te permet d’apprendre des erreurs passées d’une autre personne qui a déjà vécu l’étape où tu te trouves maintenant. Donc tu peux prendre des raccourcis TRES précieux. 😊

Le monde de l’entrepreneuriat a bien évolué depuis les 10 à 20 dernières années. Mais ton éducation n’est pas forcément raccord avec ça. 

Il y a un tas de choses qu’on n’apprend pas à l’école ou avec nos parents, et nous en avons pourtant besoin dans notre quotidien d’entrepreneure.

Pour moi, nous avons toutes besoin d’acquérir un savoir-faire, et aussi un savoir-être pour être une entrepreneure qui réussit (sans se rendre malade pour autant).

Se faire accompagner par une coach, ou une consultante, ça n’est pas réservé à des débutantes qui ne savent pas par où commencer. Même les entrepreneures accomplies continuent de se faire accompagner.

Etre entrepreneure, c’est être sur un chemin d’évolution qui ne s’arrête jamais.

Elles se forment

Comme je disais plus haut, pour être une entrepreneure qui met toutes les chances de son côté pour réussir, tu as besoin d’adopter un savoir-être et un savoir-faire.

Et là, c’est super important de te former en continu sur différents sujets.

Ça peut être de savoir comment utiliser WordPress (au moins les choses importantes à savoir, tu n’as pas besoin de devenir développeuse), ton outil de newsletter, ou de te tenir à jour sur les algorithmes de tes réseaux sociaux principaux.

Tu peux aussi souhaiter te former sur des stratégies qui t’aideront à vendre plus facilement tes programmes : comment améliorer ton tunnel de vente, comment bien réaliser une séance découverte, comment bien utiliser la force de l’emailing…

Ou bien tu sens que ce qui t’empêche d’avancer, c’est au niveau de la structure de ton entreprise : comment te constituer une équipe pour déléguer, faire les bons choix d’investissements pour évoluer en fonction de ton degré d’avancement, mieux t’organiser pour accomplir plus en respectant ton rythme et ton énergie…

Les pistes pour te former ne manquent pas.

Ça peut se faire sous forme de formations en ligne en toute autonomie, en lisant des livres… et bien souvent, si tu te fais accompagner par une coach, une part du programme est dédiée à de la formation (c’est le cas pour mon programme par exemple).

Elles osent se montrer

Oser se montrer quand on est entrepreneure, c’est accepter de se rendre un peu plus vulnérable.

Si tu écris des contenus pour ton blog ou une newsletter chaque semaine, ce n’est pas pour parler du temps qu’il fait. Tu donnes des conseils, tu parles de tes expériences personnelles, tu donnes ton avis… Du coup on peut ne pas aimer ce que tu dis ?!

Si tu postes sur les réseaux sociaux, tu t’exposes à ce que plus de personnes te découvrent, aillent sur ton site, voient tes photos…

Si tu as choisi un format de blog type vidéo ou podcast, tu acceptes que les gens entendent ta voix et/ou te voient en train de parler.

D’une manière ou d’une autre, communiquer implique que tu ne peux pas rester cachée.

C’est un peu délicat dans notre société où c’est mal vu de sortir du rang. C’est bien de se fondre dans la masse, on prend moins de risque comme ça.

D’autant plus pour les femmes : nous sommes éduquées pour rester sages, polies, tout ça… 😤

Une femme qui ose se montrer et aller vers les autres, c’est quoi ? Une séductrice ? Y a forcément un truc louche derrière ?

Et pourtant… les entrepreneures qui réussissent le mieux sont celles qui postent régulièrement des photos, des selfies, des vidéos, du contenu… 

Pas parce qu’elles adorent la tête qu’elles ont dessus ou parce qu’elles trouvent que ce qu’elles disent est terriblement intelligent.

Mais parce qu’elles savent que si elles osent le faire pour elles-mêmes, ça peut inspirer d’autres à le faire aussi. Elles savent qu’oser se montrer, c’est juste faire leur travail. 

Peu importe ce que leur ego leur souffle (du genre… « t’es sûre que t’es la bonne personne pour parler de ça ? t’as pas l’impression qu’on va s’imaginer que tu te la pètes ? »).

Oser te montrer permet aux gens d’apprendre à te connaître, à passer du temps avec toi (avec tes contenus en fait, mais ça revient au même). 

Et finalement, ça contribue à ce que certains membres de ta communauté pensent à toi quand ils sont prêts à changer quelque chose dans leur vie.

Elles travaillent leur relation à l’argent

J’adore le sujet de la relation à l’argent. J’adore le fait que notre situation n’est pas gravée dans le marbre, et qu’on a le contrôle de se construire une vie meilleure à moyen ou long terme.

Hé bien l’entrepreneure qui réussit, elle a d’abord réussi à faire le ménage dans ses croyances sur l’argent. Peu importe comment elle a démarré dans la vie, dans quel milieu, avec quelle famille, quelle éducation…

Elle a décidé un jour de ne plus croire (consciemment ou non) que l’argent est sale, l’expression de notre domination sur les autres, une mauvaise chose, synonyme d’une perte de valeur, de destruction, ou que c’est un bienfait seulement destiné aux autres, ou que sais-je encore…

A la place, elle a décidé de voir que l’argent est un outil qui l’aide à avoir l’impact qu’elle veut vraiment, pour sa vie et pour les personnes qu’elle aide grâce à son activité. Pour sa famille, ses enfants (si elle en a /en veux). 

A tous les niveaux, plus d’argent peut être synonyme de plus de valeur. 🥰

Être rentable, c’est très important pour se sentir apaisée quant à son avenir.

Être plus que rentable, c’est autant d’étapes en plus pour apporter sa solution à encore plus de monde, pouvoir investir dans des solutions plus haut-de-gamme pour ses propres clients et les aider à avoir des résultats encore plus importants.

Une entrepreneure qui a travaillé sa relation à l’argent s’attire des clients idéaux.

Elle se sent à l’aise avec le fait de vendre ses services. Avec le fait de gagner plus que son/sa partenaire, ou que ses parents.

Elle ose augmenter ses tarifs.

Elle paie ses charges et ses impôts en temps et en heure.

Elle sait qu’elle peut redistribuer son argent pour se faire plaisir, épargner, et donner à des causes qui sont importantes pour elles.

Travailler son mindset par rapport à l’argent, c’est se faciliter les choses pour réussir comme entrepreneure engagée.

Personne ne peut changer le monde avec de bonnes intentions…

Elles osent s’affirmer

Une entrepreneure qui joue à fond le jeu de l’entrepreneuriat apprend à s’affirmer. 🙌

Ça veut dire qu’elle ne laisse pas les autres réfléchir à sa place, qu’elle ne suit pas les modes en communication si elle ne se sent pas attirée, qu’elle ne laisse pas les autres gérer les choses à sa place là où elle doit savoir par elle-même comment ça marche…

Tu sais, il y a plein d’experts partout qui aiment bien donner des conseils figés à tout le monde. Type « si tu veux réussir, il faut être sur tous les réseaux sociaux », « si tu veux que ta communication marche, il faut être sur Instagram, parce que Facebook c’est dépassé ».

Oser t’affirmer, c’est sentir quand quelqu’un te raconte du flan. C’est avoir la conviction que les choses doivent d’abord partir de toi. Tu dois être d’accord avec ce que tu fais. 

Si tu n’as pas de sens à faire quelque chose, tu n’auras pas de résultats satisfaisants de toute façon. Si tu n’aimes pas Instagram, n’y va pas. 

Il y a des entrepreneures qui réussissent sur LinkedIn. D’autres sur Facebook. D’autres sur Instagram, ou YouTube… et il y en a qui réussissent sans utiliser aucun réseau social.

Montre toutes tes couleurs, ne te laisse pas impressionner par ce qui a l’air d’être à la mode. Il y a des stratégies universelles et intemporelles, et tu peux les adapter à l’infini pour qu’elles correspondent à ta vraie nature. A tes goûts et tes facilités à toi.

Si tu oses t’affirmer, tu sais aussi que tu as besoin de prendre les commandes. C’est bien de déléguer, mais ne reste pas dépendante des compétences et connaissances des autres.

Imagine que la personne qui gère ta newsletter ou ton site web tombe malade pendant 3 semaines, ou décide de faire le tour du monde demain (et que cette personne n’est pas toi) … comment tu fais ? Tu laisses ton entreprise en stand-by pendant tout ce temps ?

Une entrepreneure qui réussit sait s’entourer des bonnes personnes, entretenir des relations professionnelles avec elles, et a créé un process pour ne pas être dépendante des autres sur les sujets clés (communication, vente, compta…).

Par exemple : elle a les codes d’accès administrateur, elle pose un cadre clair avec ses prestataires (et ça l’empêche pas d’être sympa !), elle se forme, elle prend des décisions le plus possible en toute connaissance de cause…

Tu es aux commandes de ta propre activité, tu prends tes décisions, tu restes fidèle à tes valeurs… voilà le programme^^ 😺

Tu as remarqué ? 

Dans ce que j’ai observé, le secret de la réussite dans l’entrepreneuriat tient surtout au mindset. Il faut toujours un peu de stratégie, mais surtout… il faut l’état d’esprit qui va avec. Pour oser agir, oser poser les actions justes afin de passer au niveau d’après, même si c’est inconfortable.

Il n’y a pas de technique magique, ni de réseau social magique, ni de programme magique. Le truc magique, il est à l’intérieur de toi.

Tu as peut-être aussi remarqué que tu as du pain sur la planche. Pas de panique ! Même les entrepreneures confirmées continuent de travailler sur elles-mêmes. 

A chaque niveau ses peurs et ses défis. Et ses réussites 😊. Tu n’as pas besoin d’être parfaite dans chacune de ces sphères pour réussir. Pour le moment, contente-toi de faire un pas courageux vers l’étape d’après. 

Un tout petit pas suffit. Le plus important, c’est d’être attentive en ce qui concerne tes pistes d’évolution, et de faire de ton mieux pour être constamment en mouvement.

Trouve des idées pertinentes pour tes contenus toute l’année avec ce workbook offert

 (extrait de mon programme Digital Dharma)

Je suis Mélina,

Je suis Mélina,

Fondatrice de Guiding PathWord, consultante et coach pour les entrepreneures à impact positif déterminées à aller au prochain niveau dans leur communication sur le web, tout en étant authentiques et audacieuses.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *