Tu rédiges toujours dans l’urgence ? Voici quelques conséquences négatives que tu ne soupçonnes (peut-être) pas…

La communication ça te bouffe du temps et de l’énergie. Beaucoup, même. Et si ça se trouve, tu t’en rajoutes une couche en rédigeant tes contenus dans l’urgence !

Est-ce que tu t’es déjà posé la question ? Est-ce que par hasard, il existerait une possibilité pour que tu vives ta communication de façon plus légère et paisible ?

Est-ce que tu te sens obligée de fonctionner dans l’urgence pour avoir de la motivation ?

Je t’invite à décortiquer ton mindset et à prendre conscience des conséquences négatives de l’action dans l’urgence, sur ta vie et sur ta communication.

Il existe un autre moyen, mais pour que ça fonctionne, il faut que tu questionnes tes croyances d’abord… On y va ?

Est-ce que tu communiques dans l’urgence ? Voilà à quoi ça peut ressembler…

Certaines entrepreneures sont coincées dans un schéma où elles finissent toujours par communiquer au dernier moment.

🔸 Écrire un article à 3h du matin pour le lendemain (ou plutôt le jour-même) …

🔸 Préparer ton prochain post pour LinkedIn ou Insta en te disant qu’il faut que tu te grouilles et que tu sortes quelque chose, parce que sinon tu n’auras rien à publier…

🔸 Rédiger ta newsletter hebdomadaire juste avant de l’envoyer, et essayer tant bien que mal de tenir le rythme de tes publications.

Parfois, c’est OK d’être dans l’urgence. Ça arrive à tout le monde, parfois tu as des imprévus, c’est comme ça. Ça fait partie de la vie. Pour autant, c’est pas parce que ça fait partie de la vie que ça doit être la seule chose que tu vis.

Les effets indésirables de la création de contenus dans l’urgence, sur ta vie et ta communication

Le premier effet indésirable de communiquer dans l’urgence, tu t’en doutes… c’est le stress. 🤯

Autant un coup d’adrénaline ça peut pimenter tes journées, autant c’est bien aussi de pouvoir avoir un quotidien plus calme.

En général, les entrepreneures ont choisi ce statut pour avoir plus de liberté. Je sais pas pour toi, mais si c’est bien la liberté que tu cherches à travers l’entrepreneuriat, est-ce que rédiger tout au dernier moment te donne cette liberté ?

Je dirais plutôt que cette tendance te pousse à te sentir esclave de ta communication et de tes contenus 🥵 (du coup ça devient une corvée de plus à gérer). Il y a plus agréable comme conditions de travail^^

Tu vas peut-être me dire « oui mais y a que comme ça que j’arrive à être efficace et à être inspirée ». Vraiment ?

As-tu essayé de fonctionner autrement (sur le long terme, pas juste 2 semaines) ? Parce que là, ça me fait penser aux auteurs ou aux poètes qui ne pensent pouvoir créer que sous l’emprise de l’opium 🥴 (le cliché du XIXe siècle) ou de l’alcool.

Le stress aussi peut rendre ton cerveau accro.

 

Mais voyons les autres effets négatifs de la communication sous l’emprise du stress de dernière minute…

 

Si tu as déjà essayé de planifier tes contenus et de communiquer régulièrement, tu as peut-être remarqué que tenir ton planning pouvait être difficile…

Si tu n’arrives pas à planifier ta communication ni à être régulière, c’est certainement que tu as un fonctionnement plus ou moins inconscient qui te pousse à communiquer dans l’urgence.

Par exemple, tu peux te dire que seul un travail stressant, qui te pousse à dépasser tes limites, est un travail valable. Et qu’un travail fait dans la détente et le calme, c’est pas légitime. Du coup, ça décrédibilise toute tentative de planification, puisque ça ne correspond pas à tes valeurs inconscientes.

 

L’effet kiss cool de la création de contenus dans l’urgence, c’est que si tu n’es pas régulière, à force ça affecte ta relation avec ta communauté. Ben oui, à moins d’être des fans purs et durs, les gens ont tendance à oublier facilement 🐠 les créateurs de contenus qu’ils ont déjà croisé sur le web. Comme les ordis, on a tous une mémoire vive limitée^^

Puisque tu ne communiques pas régulièrement, la confiance et le sentiment de proximité s’installent moins efficacement. 👉 Pourtant, tu as besoin de créer ce climat de confiance avec tes lecteurs, car c’est ce qui leur donne envie d’aller plus loin avec toi (et de ne pas rester éternellement des consommateurs de contenus passifs).

📍 C’est pour ça que la communication, c’est pas un truc qu’on fait quand on a le temps, quand on a envie, ou qu’on a l’inspiration. Il faut pouvoir te trouver un système fiable qui t’aide à créer ces contenus réguliers. Sans être dans l’urgence.

 

Et alors… j’oubliais… qui dit « urgence » dit « à l’arrache », pas vrai ? Vu que tu te sens pressée de publier dès que possible, forcément, lorsque tu rédiges un texte, ou crées une vidéo, tu passes moins de temps à réfléchir à la cohérence de ton contenu. A la qualité, à l’optimisation.

Je dis pas qu’il faut passer 107 ans à tout peaufiner non plus, franchement non, mais si tu te dépêches pour envoyer quelque chose dans l’urgence, il y a de fortes chances pour que la qualité de tes contenus soit moins travaillée.

Tu penses moins clairement, tu ne prends pas le temps de te poser les bonnes questions, comme 💬 « est-ce que ce sujet est vraiment pertinent pour mon audience ?», 💬 « qu’est-ce que je veux que mon lecteur retienne à la fin de mon article ? », etc.

Alors, inévitablement, la communication est moins impactante et moins percutante. 🤔

Comment remettre ton bien-être au centre de ta communication, et adopter une stratégie plus efficace ?

Ok, tu constates que tu as tendance à fonctionner dans l’urgence, et tu vois que ça craint. 🙈 Maintenant, comment rééquilibrer les choses ?

🔑 Ce qui suit est hyper important : le piège se trouve dans ton cerveau.

Comme tu es dans l’urgence, et donc dans le stress, une fois que tu as fini, tu te dis « fiouuu… encore une journée intense, j’ai été à fond, j’ai bien travaillé ».

Alors que comme je te l’ai expliqué dans la partie précédente, ta méthode te pousse sans t’en rendre compte à créer des contenus moins impactants.

Et c’est ça le piège : tu crois le message que t’envoie ton cerveau. Tes émotions et tes sensations te font croire que tu as fait quelque chose de spécial, parce que c’était stressant (ou sous l’adrénaline, selon comme tu le vois). Mais dans les faits, c’est pas forcément le cas.

 

A l’origine de la communication faite systématiquement en plein rush, il y a un problème de mindset.

👉 Si tu es dans l’urgence pour créer tes contenus à longueur d’année, si tu n’arrives pas à produire quoi que ce soit sans être dans ce cette énergie-là, demande-toi ce qui se joue derrière ça.

🔸 Est-ce que tu t’autorises à avoir une vie facile ?

🔸 Est-ce qu’être dans l’urgence te fait sentir que tu as vraiment quelque chose d’important à faire, et que sinon tu n’aurais pas envie de t’y mettre parce que tu n’es pas obligée ?

🔸 Qu’est-ce que tu valorises dans le travail ? La difficulté, le challenge et l’effort, ou plutôt le bien-être, le long terme, la stratégie ?

🔸 Penses-tu vraiment que le fait de créer des contenus au dernier moment te rende service ?

🔸 Y a-t-il eu des fois où tu t’es retrouvée dans un goulot d’étranglement entre ta communication à gérer, des demandes clients à analyser, des urgences administratives à régler ? Et qu’est-ce qui est passé à la trappe ? Tes contenus ont-ils été créés avec tout le soin qu’ils méritaient ?

 

Ta communication n’a pas à être vécue dans l’urgence à chaque fois.

Même toi, qui penses ne trouver la motivation qu’en dernière minute, tu peux décider de trouver une autre solution. En commençant par prendre conscience de ton mindset.

Tu peux créer tes contenus en restant zen 🍃. Tu peux éliminer ces fausses urgences que tu te crées sur tes contenus, et publier régulièrement sans avoir à faire autant d’effort à chaque fois.

C’est possible grâce à la planification de tes contenus.

Mais pour que la planification soit possible, il faut d’abord que tu te donnes les autorisations pour te nourrir d’autre chose que du stress.

🍀 Autorise-toi à te simplifier les choses.

🍀 Autorise-toi à avoir une vie facile.

🍀 Autorise-toi à travailler de manière plus simple.

Et planifie tes contenus !

C’est OK de préparer des posts ou des articles à l’avance, et de publier sans que ça soit un stress pour toi. Tu peux t’éviter ce stress superflu qui n’est absolument pas nécessaire ni obligatoire dans ton quotidien d’entrepreneure.

En résumé, communiquer systématiquement dans l’urgence amène un stress non nécessaire et inutile. C’est aussi un frein à la publication régulière de contenus, car le moindre imprévu décale ou annule le contenu qui était prévu. Ça freine aussi le lien que tu cherches à construire avec ta communauté, car si la communication n’est pas régulière, les sentiments de confiance et de proximité sont moins forts.

Pour remédier à la situation, l’idéal est de valoriser ton bien-être autant que ton travail, et d’accepter de te rendre la vie plus facile en créant du contenu à l’avance.

Trouve des idées pertinentes pour tes contenus toute l’année avec ce workbook offert

 (extrait de mon programme Digital Dharma)

Je suis Mélina,

Je suis Mélina,

Fondatrice de Guiding PathWord, consultante et coach pour les entrepreneures à impact positif déterminées à aller au prochain niveau dans leur communication sur le web, tout en étant authentiques et audacieuses.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *