7 conseils concrets pour être plus sereine et savoir quoi faire des stats de ta communication

« Surveiller ses statistiques, je sais pas à quoi ça sert… ça n’a pas de sens pour moi, et j’ai arrêté depuis longtemps ! ».

« Quand je regarde mes stats, je sais pas quoi regarder, et je peux pas m’empêcher de faire plein de changements dans ma stratégie toutes les deux semaines… je suis un peu perdue là… ».🤔

Est-ce que tu te reconnais dans l’une de ces situations ? C’est un peu deux extrêmes : celle qui rejette les stats, parce que c’est une corvée pour elle. Elle ne voit pas ce que ça peut lui apporter, Du coup elle ne suit pas ses chiffres. De l’autre côté, il y a celle qui veut bien faire, mais qui regarde ses statistiques trop souvent et qui a du mal à les exploiter correctement.

Dans les deux cas, le suivi des statistiques des actions de communication en ligne est souvent associé à des émotions négatives : stress, sentiment d’urgence, dévalorisation de soi…

Mais ça n’a pas à être comme ça !

Suis mes 7 conseils pour checker tes stats, savoir quoi en faire, tout en étant plus sereine.

1/ Ne te fixe pas d’objectifs au pif

Tu l’as vu avec les repères que je t’ai donnés dans l’article de la semaine dernière : il existe des bases sur lesquelles tu peux t’appuyer pour évaluer le succès de ta communication. Utilise ces repères !

Ne te fixe pas des objectifs au hasard, sans avoir la moindre idée de s’ils sont réalistes. Le manque de connaissance de ces stats est une des principales raisons pour lesquelles tu te sens déprimée à cause de ta communication.

2/ Ne t’attends pas à du 100%

Ça a l’air tellement évident. Et pourtant… au fond de toi… n’y a-t-il pas une partie qui aimerait que ton taux de clics, ton taux d’ouverture d’emails, ou ton taux de conversion sur ta page de vente soit de 100% ? 😵

Si tu t’attends à avoir 100% de succès, tu vas être obligatoirement déçue, car tu le vois avec les chiffres que je t’ai présentés dans cet article, ce n’est pas possible. Et ça ne le sera jamais.

Vouloir 100%, c’est une stratégie inconsciente pour te rassurer, mais c’est surtout pour ton ego (qui selon Isabelle Padovani, est comme un enfant immature… ce n’est pas une « mauvaise » partie de toi).

Le 100% de réussite n’est pas utile pour que tu aies du succès dans ta communication et ton entreprise. Comme pour tout, le truc c’est d’avoir des résultats suffisamment bons.

3/ Recueille tes chiffres de manière régulière

Je suis mes statistiques une fois par mois. Au fil du temps, ça me permet de voir l’évolution de mes résultats. Si tu le fais uniquement quand ça te chante, tes données seront moins fiables. Et ça sera moins clair dans ta tête.

4/ Ne tire pas de conclusion avant 3 mois d’observations

J’ai appris cette règle des 3 mois quand j’ai débuté dans le référencement et les AdWords. Avant de dire si des statistiques sont bonnes ou non, avant de décider d’un plan d’action pour optimiser les résultats, c’est une bonne pratique d’observer ce qu’il se passe pendant 3 mois.

C’est un minimum. Donc je sais qu’attendre 3 mois, c’est long. Mais c’est comme ça que ça marche. Il faut de la patience. 😊

Attendre 3 mois, ça te permet d’avoir un minimum de données exploitables pour faire des conclusions qui tiennent un minimum la route.

Il faut voir quelle trajectoire prennent les événements : es-tu en train de stagner, de progresser, de baisser ? Les chiffres d’un mois donné ne sont pas forcément suffisants pour savoir si tout va bien ou si tu dois corriger les choses (enfin la question est plutôt : où et comment corriger ce qui ne va pas).

5/ Ne regarde pas tes stats tous les jours ou toutes les semaines : il faut se détacher

Récolter des statistiques fiables pour améliorer les résultats de ta communication, ça prend du temps. Plus tu as de données, mieux c’est.

Il faut de la patience. Au début, tout ce que tu as à faire c’est de faire de ton mieux pour tes contenus, et récolter tes chiffres chaque mois.

Mais ne regarde pas si tes stats progressent sans arrêt. ❌ Te faire du souci ne fait rien progresser par magie, à part ton taux de cortisol (hormone du stress). Ce n’est pas du jour au lendemain, d’une semaine sur l’autre ou d’un mois sur l’autre que tout va changer dans le bon sens.

6/ Capitalise sur le long terme

Les résultats immédiats n’existent pas (à part quand tu fais un mug cake en 1 minute dans ton micro-ondes). 😋
-> c’est souvent mon truc de feignasse quand je veux un dessert, mais passons^^

La raison pour laquelle ça ne sert à rien de regarder tes stats toutes les 5 minutes, et pourquoi je te conseille d’attendre au moins 3 mois avant de tirer des conclusions sur tes résultats, c’est qu’il faut capitaliser sur le long terme.

Par exemple, analyser les statistiques des 6 derniers mois ou de l’année passée. Plus tu as de données, plus c’est parlant et fiable, plus tu vois si tu progresses, stagnes ou ralentis.

Avoir une stratégie long terme dans ta communication te permet de réfléchir avec clarté 😀. Alors qu’en comparaison, il est facile de céder à la première technique magique qui passe quand tu te sens désespérée pour des résultats immédiats.

Prendre des décisions en réfléchissant avec clarté, ça t’aide à aller dans le bon sens sans te rajouter du stress inutile.

Le référencement, l’inbound marketing, ça met du temps à commencer à donner des résultats (environ 1 an).

La confiance, l’empathie, la (re)connaissance de qui tu es, ça met du temps à se construire avec ta communauté.

Il te faudra donc accepter que ta communication mette du temps à se développer. Dans ce contexte, c’est plus facile d’avoir de la patience, c’est sûr ! 🍀🍀

7/ Apprends à détecter les causes de baisses ou d’augmentations de tes chiffres

Voici quelques indications qui peuvent t’aider à mieux analyser tes stats, et à comprendre pourquoi les choses progressent, ou pourquoi tu constates une diminution des résultats.

Ça peut être l’une des 3 causes principales listées ci-dessous, ou une combinaison des 3 !

L’essentiel à garder en tête, c’est que chaque mouvement dans tes stats n’est pas le reflet de tes compétences ou de ta valeur. Parfois il faut te remettre en question (sans remettre en question ta valeur, hein, on en est pas encore là^^), et parfois il s’agit de facteurs externes que tu ne peux pas contrôler.

Quelque chose marche bien ou ne marche pas dans ta stratégie

Ça va mieux ou ça va moins bien ? C’est certainement parce que ta stratégie est meilleure ou moins bonne. Il te faut trouver le ou les éléments responsables, pour reproduire ce qui marche, et corriger / éviter ce qui ne marche pas.

Ça t’aide à être dans une démarche d’amélioration continue. 👍

Tes chiffres sont affectés par un ou plusieurs changements d’algorithmes

Google utilise plusieurs algorithmes, de même que les différents réseaux sociaux ou moteurs de recherches hybrides type Pinterest, YouTube, LinkedIn…

Jusqu’à un certain point, tes résultats sont dépendants des algorithmes en place, et ils peuvent être mis à jour à tout moment.

Sois vigilante concernant les algorithmes des plateformes que tu utilises le plus : plus tu mets tous tes œufs dans le même panier, 🥚🥚 plus tu dépends du fonctionnement de la plateforme en question (forcément).

C’est notamment une des raisons qui fait qu’il est intéressant de diversifier tes sources de trafic. Ne pense pas qu’aux réseaux sociaux. Il y a aussi le référencement naturel (qui donne des résultats durables), ta newsletter (qui permet d’avoir un trafic fiable & une relation de proximité avec ton audience), ou bien des partenariats avec d’autres sites (si tu fais du guest blogging par exemple).

La saisonnalité impacte tes résultats

Tes résultats fluctuent au rythme des saisons. Tu peux voir par exemple qu’en été, ton trafic diminue, et réaugmente en septembre. Tu peux aussi t’apercevoir que les posts sur les réseaux sociaux que tu as publiés autour d’un jour férié n’ont pas très bien marché : il y a toujours des gens qui font le pont !

Tu as aussi ta propre saisonnalité à toi. En fonction de ton domaine d’activité, tu peux constater que les gens interagissent davantage ou beaucoup moins à tes contenus, à certaines périodes de l’année, et que ça se reproduit à chaque fois. Par exemple, si tu es coach en bien-être, tu peux peut-être voir que davantage de gens te lisent et te contactent en début d’année, car ils ont pris une bonne résolution avec le nouvel an.

📍 Ta saisonnalité à toi, c’est aussi lié au fait que tu sois plus ou moins active : ton trafic peut baisser lorsque tu es en vacances, moins motivée (car déprimée), ou malade.

🔑 Entraine-toi à observer tes statistiques avec ces infos en tête, et avec la pratique tu pourras mieux analyser ce que te disent tes chiffres, et si tu as vraiment besoin d’améliorer ta stratégie de communication.

Pour résumer, adopter une attitude constructive face aux statistiques de ta communication, ça te permet d’éviter de perdre du temps inutilement, et d’entretenir des émotions négatives superflues.

Prends du recul pour analyser tes données, base-toi sur des observations à long terme, et ne prend pas tout personnellement au moindre signe de baisse ou de stagnation. Tu verras que tes statistiques n’ont pas à être une source de stress, mais qu’au contraire, elles te fournissent des indications précieuses pour ton amélioration continue.

J’espère que toutes les indications que je t’ai données t’aideront à analyser les résultats de ta communication et tes statistiques avec plus de clarté, de sérénité, et de compréhension ! 😀

Trouve des idées pertinentes pour tes contenus toute l’année avec ce workbook offert

 (extrait de mon programme Digital Dharma)

Je suis Mélina,

Je suis Mélina,

Fondatrice de Guiding PathWord, consultante et coach pour les entrepreneures à impact positif déterminées à aller au prochain niveau dans leur communication sur le web, tout en étant authentiques et audacieuses.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *