12 jugements sur toi-même et ta communication que tu peux laisser tomber dès maintenant

Sais-tu ce qui t’empêche d’atteindre les résultats que tu veux vraiment dans ta communication ? Ton mindset, et les innombrables jugements que tu as sur toi-même, et sur la communication.

Les stratégies et les techniques sont importantes aussi, mais elles ne viennent qu’en second plan. Lorsque ton auto-critique est trop forte, ça ne laisse aucune place à tes stratégies, ou à tes outils, car tu ne passes pas à l’action ou tu le fais d’une manière inefficace.

J’ai listé ici 12 jugements que tu ferais mieux de laisser tomber dès maintenant. Il y en a bien d’autres, mais commence déjà par ceux-là, car ils sont très fréquents.

Es-tu prête à lâcher prise, à changer ta façon de voir les choses, à être plus douce avec toi-même, et à assumer ta valeur ?

Je te souhaite que d’ici à la fin de cet article, la réponse sera oui !

T’attendre à être performante et rapide à chaque fois

Personne n’en est capable. Sois douce avec toi-même. Tu n’as pas besoin de t’auto-stresser sur ta performance.

Apprends à te demander comment tu te sens chaque jour. Apprends à être en contact avec ton niveau d’énergie.

Lorsque tu sens que tu as un haut niveau d’énergie, profites-en pour être la plus productive possible. Lorsque tu sens que tu es un peu à plat, autorise-toi à l’être et adapte ton emploi du temps. 😊

De cette manière, tu seras performante et rapide quand c’est le bon moment pour toi. Le reste du temps, tu as le droit de changer de rythme et de te régénérer.

T’attendre à ce que chaque contenu marche aussi bien que les autres

Si tu t’attends à ce que chaque contenu soit performant, tu te conditionnes à être déçue de toi-même si un contenu semble ne pas fonctionner. C’est vraiment épuisant sur le plan émotionnel.

C’est comme si chaque contenu pouvait remettre en question ta valeur personnelle d’entrepreneure en fonction de son résultat. Tes contenus ne sont pas là pour te valider toi. Tu n’as rien à prouver à personne. Et en plus tu n’as pas besoin de créer des textes hypers bons à chaque fois pour réussir.

Au lieu de vivre la pression du résultat, adopte le mode « bac à sable » : chaque contenu que tu publies est un test. Tu fais tests sur tests, et au bout de quelques mois tu vois ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Ensuite, tu ajustes.

Il te faut de la distance émotionnelle avec les résultats de ta communication. Il te faut des données et des chiffres pour savoir dans quelle direction aller.

Essayer d’avoir l’air suffisamment experte

A chaque stade de ton entreprise, tu as quelque chose de valeur à partager. Rappelle-toi que même là où tu en es, tu as réussi à comprendre quelque chose, ou à atteindre un résultat que quelqu’un d’autre n’a pas réussi à faire.

Dis-toi qu’il y a d’autres personnes qui veulent ce que tu as déjà. L’entrepreneuriat, c’est une expérience d’apprentissages continue. Ça ne s’arrête jamais, et il n’y a pas un moment où tu peux te dire que tu es « assez experte ».

Pour creuser le sujet, lis mon article où je t’explique comment arrêter de te demander si tu es suffisamment experte pour apporter un contenu de valeur à tes lecteurs.

Douter ou être déçue de toi-même si tes statistiques ne sont pas immédiatement extraordinaires

Très peu de personnes savent vraiment analyser leurs statistiques correctement. En général, ce sont des référenceurs, des marketeurs, parce qu’ils ont été formés pour ça.

La majorité des entrepreneurs, hommes ou femmes, n’ont aucune idée concrète de comment analyser leurs résultats en communication.

➡ Si ton blog ne décolle pas au bout de 3 articles, c’est normal. En général on compte 1 an de contenus fréquents et réguliers pour que ça puisse commencer à donner quelque chose.

➡ Si tu n’as presque aucune vente suite à ton lancement, sache qu’un taux de conversion normal tourne autour de 1% des gens qui ont vu ta page d’inscription / d’achat.

C’est contre-productif d’être déçue de toi-même alors même qu’en en réalité, tu es dans les clous. C’est contre-productif de te prendre la tête si ta communication n’a tout simplement pas eu assez de temps pour commencer à faire effet.

Apprends à analyser tes statistiques et arrête de croire que tu es nulle.

Trouver que tes contenus sont trop longs, et que ce n’est pas bien

On entend souvent que si les contenus sont trop longs, ça va ennuyer les gens. Ils ne vont pas tout lire de toute façon. Donc ce n’est pas bien d’avoir de longs contenus.

Ne t’arrête pas au critère de longueur de tes contenus. En soi, ça ne veut rien dire. Si tu écris naturellement des contenus longs, ne te force pas à en faire des contenus courts.

Tu vas perdre un temps et une énergie phénoménales, juste pour être « assez bien », selon un critère qui ne veut rien dire à lui tout seul.

Il y a des gens qui aiment les longs articles. C’est très bien d’avoir un contenu qui soit long, où on approfondit bien le sujet, qui soit bien structuré, bien conçu. Il vaut mieux que tu apprennes à bien structurer ton texte, plutôt que de te forcer à rentrer dans une case en publiant quelque chose qui ne soit « pas trop long ».

Trouver que tes contenus sont trop courts, et que ce n’est pas bien

Etant donné qu’on dit de plus en plus qu’il faut des contenus longs pour le référencement, par exemple, certaines entrepreneures se sentent à côté de la plaque parce qu’elles font des contenus courts, et que du coup ce n’est pas bien.

Il y a d’autres critères qui comptent que seulement la longueur : la qualité, la structure, la régularité. En soi, que tes contenus soient longs ou courts, ça ne veut rien dire. Ne te force pas à étaler la confiture pour faire plus long si tu es naturellement synthétique.

Concentre-toi plutôt sur comment apprendre à donner le juste niveau de détail, pour que ton lecteur puisse mieux percuter sur ton message. Peut-être que ça te demandera d’écrire un peu plus. Mais n’essaie pas de faire long juste pour faire long.

Te trouver prétentieuse si tu partages des témoignages de tes clientes, des chiffres sur tes succès

C’est typique des femmes entrepreneures que de se prendre la tête sur ce qu’on va penser d’elles si elles montrent leur succès. C’est bien dommage.

Montrer les résultats que tes clientes ont pu obtenir avec toi, ça prouve à d’autres qu’une solution existe à leur problème. Ça donne de l’espoir. Il faut vraiment qu’on arrête de se juger aussi durement, qu’on arrête de toujours tout voir comme une manifestation d’égoïsme ou de vantardise. 🙏

Le jour où les femmes cesseront de se faire la morale à elles-mêmes et qu’elles s’autoriseront à partager leur message et vivre leur puissance…

… elles incarneront le fait d’être des entrepreneures à impact positif à un tout autre niveau.

Te juger incapable d’être régulière

La quasi-totalité des gens vit dans le fantasme qu’être régulière n’est réservé qu’à une catégorie bien spéciale de personnes. Celles qui ont assez de volonté pour y arriver. Mais c’est totalement faux.

Tout le monde est capable de publier des contenus régulièrement. Ça s’apprend.

Et ça commence par arrêter de t’en croire incapable. Et si tu pouvais apprendre toi aussi ? Si tu te crois incapable de quelque chose, tu ne te mets pas en conditions d’essayer vraiment.

Si tu pars en ayant perdu d’avance, tu fausses les résultats.

Ce n’est pas fiable de compter sur ta volonté pour être régulière. Il faut que ta communication devienne une habitude. Quelque chose que tu t’es auto-conditionnée à faire. C’est beaucoup plus facile et moins fatiguant de cette manière. (tu apprends ça dans mon accompagnement Digital Dharma).

Ne pas t’autoriser à parler plusieurs fois de la même chose, ou à republier le même contenu

Si tu crois que tu ne peux aborder un sujet qu’une seule fois, tu n’auras plus d’idées au bout de 3 mois. C’est épuisant et absolument pas efficace en termes d’impact.

Non seulement tu peux aborder un même sujet plusieurs fois, mais je te le recommande vivement. C’est ce qui s’appelle être cohérente et focus, au lieu de s’éparpiller à exploiter sans arrêt de nouvelles idées qui n’ont rien à voir les unes avec les autres.

Tout au long de l’année, il y a des nouvelles personnes qui te découvrent et qui n’ont pas lu tes précédents contenus. Même si c’est pas nouveau pour toi, ça sera nouveau pour eux.

Quant aux personnes qui te suivent déjà, sache que tout le monde ne lit pas tous tes contenus dans l’ordre et en entier. Il y a toujours quelque chose qu’ils zappent, donc réexploiter un même sujet peut contribuer à ce que ton message soit reçu d’une façon plus complète.

En plus, c’est très utile de lire à nouveau un contenu sur un même sujet. L’être humain a besoin de répétition pour bien intégrer les apprentissages. Ton audience la plus fidèle pourra accéder à un nouveau niveau de compréhension de ce que tu partages.

Te sentir intrusive si tu envoies des newsletters

Je sais que c’est difficile de communiquer avec l’idée de déranger les gens.

Sauf que ceux qui sont dérangés par tes newsletters ne sont pas tes clients idéaux. Donc ce n’est pas utile de t’en préoccuper.

Imagine ce que ça implique d’avoir envie de travailler avec toi : la détermination qu’il faut pour passer à l’action, le niveau de confiance et de connexion émotionnelle nécessaires pour te choisir toi. Si les gens ne peuvent même pas supporter une newsletter, ce n’est pas la peine. 🤷‍♀️

Et puis tu n’es pas là pour faire plaisir à tout le monde, tu as un business. Tes newsletters régulières sont essentielles à ton impact. Et si quelques abonnés se désinscrivent, ça ne veut pas dire que tu es inintéressante, intrusive ou ennuyeuse.

Ça veut juste dire que tu n’es pas la bonne personne pour tout le monde. Tant mieux car tu n’auras jamais le temps et l’énergie d’aider tout le monde. C’est win-win^^.

Te sentir intrusive si tu as envie de publier plus d’un article par semaine

Tu débordes d’idées et tu aimes tellement écrire ou tourner des vidéos, que tu aurais de quoi en faire plus d’une fois par semaine ? Tant mieux ! N’aies pas peur de déranger les autres en publiant hyper souvent.

Plus tu es régulière et fréquente dans tes contenus, plus les gens vont pouvoir accrocher avec ton univers, car ils seront habitués à toi. Ceux que ça dérange, ce ne sont pas tes clients idéaux, tout simplement !

Sois juste toi-même et suis ce qui te fait plaisir. Dans ce contexte, tu joins vraiment l’utile à l’agréable, alors profites-en !

Te dire que ce que tu as à partager n’intéresse personne

Tu crois que tes idées ne sont pas intéressantes ? Si c’est le cas, ça peut être pour plusieurs raisons : parce que tout le monde le sait déjà, parce que d’autres experts en parlent mieux que toi, ou bien que d’autres entrepreneures en parlent déjà.

Ça revient à te juger intéressante uniquement lorsque tu as des idées révolutionnaires. Permets-moi de te dire que ça n’arrive jamais. Une idée parait seulement révolutionnaire. Mais elle ne l’est pas tant que ça.

Tout a déjà été dit, par contre l’être humain n’en finit pas de redécouvrir les mêmes enseignements. On doit tous apprendre à faire nos lacets un jour, donc j’imagine que ce que tu enseignes est largement assez profond, intéressant et révolutionnaire pour ton audience.

Tout le monde ne sait pas ce que tu sais. Si d’autres experts te semblent en parler mieux que toi, sache qu’il y a des gens qui vont apprécier ta façon à toi d’aborder ce sujet. Et si de nombreux entrepreneurs parlent déjà des mêmes sujets que toi, ça veut simplement dire que ces sujets sont importants et ont du succès auprès de leur communauté.

Pourquoi te priver d’en parler toi aussi ?

Si tu sens que travailler sur ton mindset te ferait du bien, alors télécharge mon guide en bas de cet article. 👇👇

Il est long, car je suis prolifique et que j’aime écrire. J’aime pouvoir approfondir mes sujets. Mes contenus sont longs, et j’assume.

Si tu souhaites aller encore plus loin, inscris-toi pour un diagnostic gratuit afin qu’on parle toutes les deux de ta communication et des prochaines étapes pour toi.

Trouve des idées pertinentes pour tes contenus toute l’année avec ce workbook offert

 (extrait de mon programme Digital Dharma)

Je suis Mélina,

Je suis Mélina,

Fondatrice de Guiding PathWord, consultante et coach pour les entrepreneures à impact positif déterminées à aller au prochain niveau dans leur communication sur le web, tout en étant authentiques et audacieuses.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *